Etudiante algérienne chopée aux Buttes-Chaumont pour un plan à 3

Etudiante algérienne chopée aux Buttes-Chaumont pour un plan à 3

En se promenant dans le 19ème arrondissement de Paris, du côté de Laumière, on est tombée sur une très jolie beurette. Une étudiante algérienne, blédarde, venue faire des études de mathématiques en France. Mais c’est surtout le sexe et l’exploration de toutes ses douceurs qui intéressent la jeune femme. Plutôt qu’aller à la fac, elle préfère sécher les cours pour retrouver ses plans cul. Dans cette video porno amateur de beurettes, la jeune étudiante salope se laisse embarquer dans une partie de sexe à trois. Les deux partenaires de la beurette, un black et un blanc. On retrouve les trois dans un appartement de Rue Manin.

Mince mais salope et énergique

En jean et top rouge, petits talons ouverts malgré le froid, ce petit morceau d’algérienne mince, frêle et en apparence fragile, est en réalité une vraie chaudasse. Elle aime la bite et ne rechigne jamais à en sucer deux en même temps. Elle va démontrer son énergie sexuelle. Nue, alors que l’appartement n’est pas chauffée et qu’on est en novembre. Deux belles fellations avant chacune des brutes n’enfile leur grosse bite enveloppée de capote dans la chatte charnue et rasée de l’étudiante algérienne. En effet, elle serre les dents en signe de plaisir. L’avantage avec sa minceur et son petit gabarit, c’est qu’on peut la manipuler facilement. Elle monte donc sur la queue du babtou, les pieds sur ses cuisses, accroupie. Malgré tout, elle trouve le moyen de branler et sucer le black. Energique et salope, notre jolie babe remue les reins et prend un pied monstre. Mais un plan à trois ne serait rien sans double pénétration.

La double pénétration pour lui remettre les idées en place

Quand on a une jolie algérienne nue aussi volontaire, faut pas hésiter à tout donner. Docile et absolument pas récalcitrante, la petite beurette accepte de se faire prendre par les deux trous. Elle grimpe donc sur le babtou en cowgirl. En effet, mieux vaut commencer à lui ramoner la chatte à fond. Le black vient ensuite doucement mais surement lui enfiler son gros sexe noir dans l’anus. Beaucoup de gel en afflux sur le fion de la jeune amatrice. Mais, la facilité que la queue black a à entrer dans le cul algérienne, prouve que mademoiselle n’est pas novice en matière de sodomie. Même près des Buttes-Chaumont, une beurette peut jouir des deux trous.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*